jcdls


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée...

Aller en bas 
AuteurMessage
Pumpkin Clearweather
UNSTOPPABLETEENAGER
Pumpkin Clearweather

Messages : 26
Date de naissance : 30/10/1995
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 23

J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée... Empty
MessageSujet: J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée...   J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée... Icon_minitimeVen 4 Mar - 15:17

    Une belle journée qu'était celle-ci ! Du soleil, du beau temps, et des oiseaux qui chantent... Rien de tout ça maintenant.
    Pumpkin, à son habitude, avait décidé d'aller se promener là où il ne le fallait pas. Après tout, elle retrouvait tout le temps son chemin, non ? Et bien... non.

    Elle sortit du petit village pour rejoindre la ville, qui lui semblait encore plus polluée et grande qu'avant. Tout d'abord, elle commença par le marché. Ah, que de la joie ! Elle vola des poissons, piqua des fruits et mangea du pain... Puis se lança dans une course-poursuite avec la gendarmerie. Habituée à ce genre de situations - bah oui, elle aimait courir et chercher le monde -, elle n'eut aucune peine à semer la police. Hélas, elle attérit dans le quartier à risques, qu'elle ne connaissait pas du tout. Pas terrible, comme fin de journée.

    Donc, le soleil bientôt couché, les nuages lâchant toute leur pluie, n'ayant plus de chaussures et plus de nourriture, Pumpkin était en train de vagabonder les rues désagréables du quartier peu aimé. Pas un endroit très sûr, pour une gamine de 14 ans sans défense. Sa petite dague un peu vieille ne servirait à rien ici - il lui faudrait un flingue, qu'elle n'avait pas. Géniaaal. De toute façon, elle ne savait pas comment en utiliser, alors ça ne lui servirait à rien...

    Des rires gras émanaient des bars. Un groupe de saoûls sortirent en trombe, l'un s'écrasant au sol, emmenant donc le reste du groupe avec. Ils n'avaient pas l'air commodes ceux-là - Pumpkin se réfugia discrètement dans un couloir entre les bâtiments mal gardés. Le groupe commença à jurer, puis à s'insulter. Finalement, la situation se calma et ils allèrent chacun de leur côté. Deux hommes mal rasés, puants l'alcool et la sueur, boitant, dépassèrent la jeune ado. Malheureusement, un d'entre eux voulut emprunter le couloir dans lequel était caché Pumpkin, et lui rentra dedans... Tout commence bien, ici.

    Ils se relevèrent, la jeune fille totalement effrayée, appuyée contre le mur, et l'énorme addict d'alcool la dominant, un sourire dégueulasse aux lèvres. Il s'approcha : elle recula. Ce processus se répéta encore et encore jusqu'à ce que le dos de la jeune fille vint heurter le mur derrière elle - un cul de sac. Un rire immonde sortit de la gorge de l'homme, qui tout de suite, commença à tirer les cheveux de Pumpkin. Elle se mit à crier, à se débattre. Le saoul la maîtrisait, pourtant, et commençait à remonter sa jupe et déchirer son haut, lorsque le genoux de Pumpkin vint frapper le nez de son agresseur, le brisant. Il hurla de colère, et se mit à frapper la jeune fille - mais trop tard, elle était partie, courant encore plus vite, sa jupe froissée et son haut déchiré. Elle courait pour sa vie, elle semait l'homme qui lui voulait du mal. Ses pieds frappaient le sol, et un spasme de douleur parcourait le corps de Pumpkin à chaque fois qu'elle posait son pied gauche sur les dalles mal alignées. Ce dernier céda, et elle s'écroula au sol, se frappant les genoux et s'écorchant les mains. Pumpkin, dans un dernier effort, de traîna jusqu'à un carton dans lequel elle se recrovilla.

    Elle réalisait maintenant son erreur. Pourquoi avait-elle tourné à droite ? Tout le monde savait que c'était un endroit réputé pour sa violence, sa saleté... Mais pas elle. Elle, elle vivait dans un village innocent, pur, gentil et, malheureusement, très mal informé. Et elle avait tourné à droite, pour ensuite se faire aggresser, se fracturer la cheville à coup sûr, perdre ses chaussures et ruiner ses habits. Heureusement, elle avait encore son chapeau avec elle... Maintenant, l'adolescente était dans un carton. La pluie était lourde, il faisait noir, et personne n'était aux alentours.

    Qui allait venir à sa rescousse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Muto

Raito Muto

Messages : 25
Date de naissance : 02/05/1993
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 26

J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée... Empty
MessageSujet: Re: J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée...   J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée... Icon_minitimeSam 5 Mar - 16:10

Je ne savais plus quel jour on était tout ce que je savais c’est que je m’étais encore perdu … Quel drôle de samouraï je fessais. Moi qui avais suivi une formation d’un maitre si demandé… Enfin bref tout mes pensé et mes plainte ne me ferai pas retrouver mon chemin. Je me suis mis donc a essayé de me repérer. Mais rien à faire. Je me dirigeai vers un passant pour lui demandé où j’étais. Celui me répondit qu’on était dans une ville comme ils se trouvent de partout. J’avais quelque sous en poche je me décidai donc d’allez m’acheter mon pécher mignon mes M&M’s. Dans ma recherche je ne trouvai point ce que je chercher. Je me retrouvai finalement dans un cartier assez lugubre. Beaucoup d’ivrogne se promené. Certain avais peur de moi d’autre me lancer des pierres. Mais je n’avais point l’intension de dégainer mon sabre je n avais pas le droit de m’en servir si les gens en face de moins n’était pas munis d’un arme. Je remarquai une fille qui avait un habilité très développé aussi elle me disait quelque chose.

Quelque temps âpres quand la nuit s’approchait j’avais abandonné l’idée de trouvé un magasin tout ce que je chercher c est de rentrer a kazuhida. En me disant cela je me souvenu ou j’avais vue cette fille c’était ma nouvelle colocataire. Qui tout les matins essaye de partir sans faire aucun bruit et qui revenez tard le soir de la même manier. Je le savais car j’aimais bien me reposé sur le toit de la maison le soir. Et cette fille m’avais fait très peur la premier fois j’avais cru a un assassin. Mais ceci n’était pas grave je me dis que j arrivais à la retrouver elle pourrait peut être me ramener. Je partis donc à sa recherche.

Quand je la revis elle courait elle était en bien piteux état sa jupe était déchirer et son haut n’était presque plus un haut. Je me souviens alors que Tatsuya m’avais dit que comme on n’avait pas beaucoup de garde pour gardé la ville je devais me rendre utile pour la sécurité des citoyens. Peut être qu’il me donnera des M&M’s et que cette fille m’aiderais a retourné a kazuhida. J’avais donc tout à gagner. Et surtout mon code de samouraï m’obligé de l’aidé.

Quand je réussis à la retrouver elle se mit dans un carton. Je me précipitai donc et souleva le carton. Et je dis :

« Bonjour mademoiselle. N’aillait pas peur je suis un résident de kazuhida tout comme vous je suis même votre voisin je vais vous aidé vous avez l’air mal au point. »

J’enlevai le haut de mon kimono et le tendit vers la demoiselle

« mettez cela sur vos épaule s’il vous plait »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
J'ai faim, j'ai froid, j'ai pas de chaussures, j'ai peur et je suis paumée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]
» Baignade sous le froid
» Un peu froid pour une baignade, et alors??[Libreeeeuhh]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jcdls :: Zone extérieure ► :: Les Quartiers :: Quartier à risques-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Contemporains